POST-PUNK

Ceci est une transmission d'une dimension parallèle.
Mandy Yaken est l’alter ego nouveau-né de Mehdi Cayenne.

L'artiste francophone, après avoir sorti 4 albums, a repris vie avec une nouvelle peau pour
l’antique cérémonie : pourquoi? Parce que.

Parallèlement à l'annonce d'aujourd'hui, Yaken partage “We don’t sing”, le premier single
mordant de son nouvel opus, avec un vidéoclip diffusé en direct de son local de musique (et
de ses identités parallèles).

Comme décrit par Yaken, "Cet album me donne l'impression d’être fait de chansons que
moi seul aurait pu écrire; des chansons sans raccourcis. Quel genre de musique est-ce qu’on
fait quand toute sa vie n'est qu'un collage de morceaux qui ne collent pas? Des chansons de
survie. Cette musique est ce qui reste, après que le tsunami de la vie se soit abattu sur vous
et sur ce que vous pensiez savoir.

Maintenant, le haut est le bas et la gauche est à droite,
qu'est-ce qui reste ? Une petite danse. J'ai localisé une nouvelle langue et de nouvelles
dents, et j'ai écrit et réécrit jusqu'à ce que chaque mot, chaque son ait la bonne morsure."