POST PUNK

Alexander Ortiz n’a jamais suivi de cours de musique et il ne sait ni lire ni écrire une seule note, ce qui ne l’a pas empêché de co-fonder le groupe électro-punk We Are Wolves en 2000, de sortir 5 albums, plusieurs EP et simples, sans compter des centaines de concerts à travers le monde, dont certains en compagnie de International Noise Conspiracy, And You Will Know Us By The Trail Of Dead, Death From Above 1979, Bloc Party, Gorillaz et Indochine... Voilà où ça mène de ne pas suivre de cours de musique ! DIY à l’os, toujours actif au sein des WAW, mène en parallèle quatre autres projets musicaux, dont Rip Pop Mutant, sa première véritable proposition en solo. FLUXUS POP est un album de 13 brûlots de musique mutante minimale au son épuré, aux rythmes répétitifs et aux basses linéaires. Nourri notamment aux Suicide, Déjà Voodoo, Cramps, et Velvet Underground, le punk aux racines colombiennes entretien aussi une relation amour-haine avec la pop. Sur ce premier effort du loup solitaire, la pop est trafiquée, triturée, hachée et recrachée dans un amalgame cold wave, new-wave et post-punk juste assez sucré pour ne pas donner de caries.